Les Sphères du Paradis / Dante Troubadour

Paradiso - La Divine Comédie - Dante Alighieri

Extraits lus par Camille Cobbi et mis en musique par l'ensemble

Durée totale : 54'30

Notes en français English commentary

1 Cantique de frère Soleil
2 Béatrice donne rendez-vous à

   Dante au Paradis*

3 Précédemment / Kyrie*

 

Jeudi de Pâques, 14 avril 1300    

4 Le Paradis Terrestre / Gloria *
5 La nouveauté des sons

6 Le corps de la Lune
7 Le ciel de Mercure / Credo*

8 La sphère de Vénus
9 La rencontre avec

   Foulque de Marseille* (1155-1231)

10 Le ciel du Soleil

11 La rencontre avec les bienheureux*

12 Mars

13 Jupiter

14 Saturne

15 Les étoiles fixes
16 L'Alpha et l'Oméga

17 Le Premier Mobile / Sanctus*

18 Les neuf cercles du monde sensible

19 L'Empyrée / Agnus dei*

20 Ov'ella ? / Ite missa est*

*chanté sur un timbre mentionné par Dante ou chanté sur la mélodie d'un troubadour que rencontre le poète toscan lors de son ascension.

Commander CD

To order CD

En trois jours, Dante traverse le globe terrestre de part en part, passant par son centre, là où se trouve Lucifer. De l'autre côté du globe, s'élève la montagne du Purgatoire. Poursuivant ses efforts, il gravit avec succès le mont sacré pour atteindre un mur de flammes, porte d'entrée vers le Paradis. Voyager vers le Paradis, c'est s'élever vers la musique, vers l’abstraction, vers le savoir et il en va également ainsi pour les âmes que Dante rencontre. Elles étaient ombres en Enfer, elles deviennent des étincelles chantantes à mesure qu'il s'élève vers l'Empyrée.

 

Au Paradis, Dante mentionne les hymnes, les psaumes qu'il entend, ainsi que les âmes qu'il rencontre telle la figure du troubadour Foulque de Marseille (1150-1231). C'est aussi le contexte historique qui a porté nos choix de mélodies complémentaires vers des laudes du manuscrit de Cortona. Au XIIIe siècle, dans une ville de Florence meurtrie par les conflits entre Guelfes et Gibelins, les moines franciscains chantent en procession ces chants de louanges pour espérer l'apaisement et l'harmonie.

Bruno Bonhoure

Direction musicale, voix, bombo legüero

Khaï-Dong Luong

Conception artistique, écriture dramatique

Camille Cobbi

Comédienne lectrice

Clémence Montagne 

Chant

Cristina Alís Raurich

Organetto, percussion

Stéphanie Petibon 

Viola d’arco, luth

Le Chœur de La Camera