© 2019 La Camera delle Lacrime

Le Livre Vermeil Participatif

 

Objectif : Pratique avec la voix et le corps en mouvement,

et vivre un un spectacle professionnel avec des choristes amateurs

Publics : Enfants, adolescents et adultes

Plus d'une vingtaine scènes partenaires dont

Musée de Cluny à Paris 2018

Ratisbonne (Allemagne) 2018

Centre Lyrique Clermont Auvergne 2016

CIMM à Montpellier 2016

Total Festum à Saint-Guilhem le Désert 2016

Hall in Tirol (Autriche) 2015

Festival Vochora à Tournon sur Rhône 2015

© Khaï-Dong Luong

Théâtre d’Aurillac 2014

Fondation Royaumont 2014

Académie Bach 2014

Abbaye de Sylvanès 2014

Festival Baroque de Pontoise 2014

Festival de la Chaise Dieu 2013

Festival de Froville 2013

Festival Jean de la Fontaine 2013

Festival d’Evron 2013

Voix et Route Romanes Sélestat 2013

Cet engagement, cette démarche artistique, s'explique au moins de deux façons : le caractère originel des textes musicaux, destinés à être interprétés de façon collective, mais aussi et surtout par le lien privilégie que l'ensemble crée avec le public au cours et en marge des représentations. 

 

Comme l'indique les commentaires notés par un copiste sur le manuscrit du Livre Vermeil de Montserrat, plusieurs chansons de ce codex étaient à l'origine interprétées par des pèlerins, et non par des musiciens particulièrement aguerris :

"... comme les pèlerins ont parfois le désir de chanter ou de danser lors des vigiles nocturnes dans l'église de la sainte Vierge de Montserrat, et qu'ils veulent le faire même dans le jardin près de l'église (ou l'on ne saurait tolérer que de respectables et pieuses chansons), un certain nombre de chansons appropriées ont été écrites afin de satisfaire à cette demande. Elles doivent être chantées de manière respectueuse et retenue afin de ne pas déranger ceux qui souhaitent continuer leurs prières et leurs méditations - pratiques qui, soit dit en passant, devaient être l'objet du soin assidu de chacun pendant ces veillées..."